08/04/2011

Justin Bieber : Le DVD "C'est mon Univers" avec Le Soir Mag !

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la teen star sans jamais oser le demander !


Justin Bieber, c’est la coqueluche moment. Justin Drew Bieber est un jeune Canadien né à Stratford dans l’Ontario. Il a 17 ans depuis le 1er mars dernier et, pourtant, ça fait plus de deux années déjà que le garçon squatte les premières places des charts, à côté de l’autre phénomène du moment, entendez Lady Gaga. Avec plus de neuf millions d’albums vendus et huit millions de followers sur Twitter, baby Bieber vient tout juste de passer le cap du milliard de visionnages sur YouTube ! En coiffant – encore elle !

– Lady Gaga au poteau. Une maman qui veille sur sa carrière, une fiancée estampillée Disney qui n’est autre que Selena Gomez et une participation à Songs for Japon: Justin a tout du gendre idéal. Ou du moins, eu égard à ses 17 printemps, du petit ami idéal. Aujourd’hui, seule la mue de sa voix juvénile – et, éventuellement, une coupe de cheveux ratée – pourraient l’empêcher de continuer à tenir la planète musique au creux de sa main, voire de voler le cœur de toutes les jeunes filles de 6 à 18 ans. Retour sur un succès criant.

Million Dollars Baby

Si l’on en croit sa légende naissante, Justin Bieber a toujours eu la musique pour unique passion. À 4 ou 5 ans, il apprend à jouer de la guitare, du piano et même, de la trompette. À 12 ans, sans jamais avoir pris de cours de chant, il se classe deuxième d’un radio crochet local. Sa maman, Pattie Mallette, poste la vidéo de ce premier triomphe. Puis, devant le succès rencontré, prend l’habitude de filmer les prestations de son fils et de les poster sur YouTube. Scooter Braun, agent du label So So Def, découvre ses vidéos et invite un Justin de 14 ans à peine à le rejoindre à Atlanta. Là-bas, il trouve le moyen de lui faire rencontrer Usher.

Ce dernier tombe sous le charme et parvient à convaincre le patron d’Island Records, son propre label, de signer un contrat avec l’ado. Un premier single intitulé One time voit le jour en juillet 2009 et se classe directement en tête des charts canadiens et américains. Très vite, il est suivi par un premier album studio, My World, lui-même bientôt reconverti en My World 2.0.

Mais c’est un morceau intitulé Baby qui va donner à la Bieber Mania sa dimension planétaire. Très vite, le garçon monte sur scène. D’abord en première partie de Taylor Swift, puis aux commandes de sa propre tournée. Justin sillonne la planète et, partout où il pose ses augustes baskets, les fans sont au rendez-vous par milliers.

La semaine dernière, il était de passage par le Sportpaleis d’Anvers. Un concert événement déclaré sold-out en moins d’une heure! Et c’est tout aussi bien comme ça. Puisque, de toute évidence, sillonner le monde semble la seule façon qu’ait trouvée madame Bieber pour faire entrer quelques notions de géographie dans la jolie tête de son cancre de fils.

Invité à participer à un quiz, il y a quelques mois de ça, Justin avait été obligé d’avouer qu’il ne savait pas ce que c’était l’Allemagne. Mais le garçon, qui prétend pourtant prendre ses études très au sérieux, a une bonne excuse. Après tout, la choucroute n’a strictement rien à voir avec son style capillaire.

BieberMania

Justin Bieber n’a pas fini d’écrire sa propre histoire. Non seulement, il collectionne les récompenses mais chacun des remixes de ce qui reste, à ce jour, son unique album studio, se vend comme des petits pains. Et ce n’est qu’un début. Le garçon a désormais son propre biopic. Une bluette intitulée Never Say Never qui cartonne sur grand écran.

Le film raconte, avec force effets larmoyants, le parcours d’un gamin qui n’a jamais dit jamais et, en outre, tente de nous faire croire que Justin n’est pas que ce produit formaté que dénoncent les mauvaises langues. Moment fort de l’opus ? La mèche de Justin qu’il replace au ralenti. Les fans apprécieront. Reste que, en plus de sa participation à quelques productions Disney, le garçon s’est retrouvé il y a quelques mois au casting de l’un des épisodes des Experts Miami et force est de reconnaître que, dans le rôle d’un ado meurtrier, il était particulièrement convaincant. Alors, pourquoi pas Bieber acteur pour de vrai ?

Avant lui, Mark Wahlberg, alias Marky Mark, avait déjà réussi ce virage à 360º, d’idole pour jeunes filles en fleur à acteur respecté. On dirait bien que, à ce jour, la seule chose qui puisse se mettre en travers de la formidable ascension de Justin Bieber, c’est Bieber lui-même. Ou plutôt, son joli brin de voix qui, la mue aidant, pourrait bientôt se transformer en quelque chose de beaucoup plus guttural. En

interview, le chanteur reconnaît qu’il ne parvient déjà plus à atteindre certaines des notes les plus hautes de son tube Baby. À moins que le succès du jeune homme ne tienne qu’à un cheveu. Il y a quelques mois, Justin avait en effet commis l’impensable. Sur un coup de tête, il avait changé de coiffure ! Une décision qui pourrait sembler anodine comme ça, mais qui lui a quand même valu de perdre 88.000 fans en un jour seulement. Un coup dur pour le garçon qui se demandait peut-être si les filles l’aiment pour sa musique ou pour son joli minois. Désormais, il est fixé.


justin bieber, 2011, soir mag, pontiacan

DES LE 6 AVRIL, LE PHENOMENE
JUSTIN BIEBER EN DVD
Envie de tout savoir sur le phénomène Justin Bieber? Ne manquez pas le DVD exclusif «Justin Bieber, c’est mon univers» au prix exceptionnel de 9,99€*. Cinquante-cinq minutes de moments forts durant lesquelles vous découvrirez des entretiens exclusifs avec la star, sa biographie, ses plus belles performances scéniques, de ses débuts de jeune chanteur à son statut actuel de star planétaire. Vous pouvez obtenir ce DVD au prix exceptionnel de 9,99€*/pièce, à l’achat de votre Soir magazine. *Hors prix du Soir magazine 2€

21:05 Écrit par Anthony (Admin) | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

justin bieber est trop beau


05.05.2011-18:53:35

seléna

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.